élus

Réunion de campagne dans les Vosges à Golbey

Le Parti Lorrain a tenu une réunion de campagne jeudi dernier de 18h à 20h30 dans la salle Barbelouze de Golbey, dans les Vosges.

Rp golbey 20151112 2

Le Président Thomas RIBOULET et le Coordinateur Départemental des Vosges Camille ZEGHMOULI (Crédits photo : Marielle PREVOT-THOUVENIN pour le Parti Lorrain)

Le Président, M. Thomas RIBOULET, et le Coordinateur Départemental des Vosges, M. Camille ZEGHMOULI, par ailleurs adjoint aux affaires scolaires de la commune de Golbey, ont animé les échanges très intéressants avec le public autour de structuration de la filière bois, de la valorisation des sources d’eau potables et de la forêt ou encore de la redynamisation économique et sociale dans les Vosges. Plusieurs élus de l’agglomération spinalienne, notamment de Thaon-les-Vosges et le Maire de Golbey, étaient présents.

Pas de cumul de mandats pour les élus du Parti Lorrain

Communiqué de presse de la Coordination départementale des Vosges

C’est avec beaucoup de stupéfaction que nous avons découvert la composition des différentes listes concourant pour les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains. Cette course aux cumuls des mandats tous azimuts, certes permise par la loi, nous semble particulièrement déplacée en cette période de crise et anachronique compte tenu de la position clairement affichée par les Lorrains. 

Pendant que certains se creusent les méninges à chercher en vain un nom à une méga-région que les trois quarts de ses futurs habitants ne veulent pas, le Parti Lorrain règle les vrais problèmes et répond aux vraies questions. Ainsi, en cas de victoire et dans le souci de l’intérêt collectif et avec le sens des responsabilités, les élus en fonction du Parti Lorrain démissionneront des postes d’élus avec indemnité pour se consacrer exclusivement à leur nouvelle fonction, cruciale pour notre territoire, de Conseiller régional. Sans donner de leçon, ce n’est pas notre vocation, nous demandons néanmoins aux candidats déjà élus d’accepter cette règle qui répond à une exigence intellectuelle et un respect des citoyens et de l’intérêt général.

Camille ZEGHMOULI
Coordinateur Départemental des Vosges du Parti Lorrain

Candidat dans les Vosges sur la liste « Non à l’ACAL, oui à nos régions ! »
Adjoint aux affaires scolaires et à l’éducation à la Mairie de Golbey.

Ecotaxe : de la Bretagne à la Lorraine

Si elle est un jour appliquée malgré sa suspension, l’écotaxe ne le sera pas de la même manière partout en France, certains territoires bénéficiant d’ores et déjà de régimes dérogatoires.

Ce nouvel impôt sur les camions de plus de 3,5 tonnes, qui concerne les entreprises de transports étrangères et françaises, est en effet à géographie variable. Le législateur a ainsi octroyé un abattement de 30 % pour certaines régions et quelques départements en raison de leur « éloignement des grandes unités urbaines européennes de plus d’un million d’habitants ». La liste de ces heureux élus a été fixée par décret en 2009. On y retrouve évidemment les régions Aquitaine, Bretagne et Midi-Pyrénées, ainsi que les départements de l’Aveyron, du Finistère, du Gers, de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et du Tarn.

La Bretagne se distingue plus particulièrement de ce groupe puisque les autoroutes y sont gratuites et parce que les élus locaux y ont toujours exercé un fort lobbying pour préserver cette exception. Si bien que le taux de la Taxe Poids Lourds (TPL) y serait réduit non pas de 30 % mais de 50 % ! Par contre, les 1 200 sociétés de transports de marchandises lorraines devraient quant à elles payer plein pot, tout comme celles du Limousin, de Poitou-Charentes ou encore de Corse. Soit autant de régions reconnues pour le chaos qui y règne.

De leurs côtés, les parlementaires bretons, toutes tendances confondues, savent se mobiliser sur tous les grands sujets. Une union sacrée que les élus lorrains ne daignent pas s’inspirer. Alors que la plupart des sénateurs lorrains défendent uniquement (et encore) leur département, les élus bretons défendent activement et unanimement toute leur région.

Il est grand temps de remettre de l’ordre et du bon sens en Lorraine. C’est à ce moment-là que la Parti Lorrain intervient.

Lorraine : les élus régionaux s’augmentent !

Selon le député de l’Aisne René Dosière, le Conseil Régional de Lorraine a versé en 2011 une indemnité en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente à ses 73 conseillers. Avec 32 211 euros annuels, les conseillers lorrains sont pourtant déjà au-dessus de la moyenne française, qui s’élève à 31 395 euros, et nettement mieux rémunérés que leurs homologues alsaciens (26 801 euros), franc-comtois (27 551 euros) et Bourguignons (27 602 euros) !

A l’heure où il convient de montrer l’exemple, et ce particulièrement en période de crise et de difficultés socioéconomiques, marquées par exemple par l’augmentation de la pauvreté (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/08/29/pauvrete-en-lorraine/), du chômage (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/02/10/le-chomage-atteint-un-pic-historique-en-lorraine/) et de l’illettrisme (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/12/13/lillettrisme-toujours-aussi-fort-en-lorraine/), cette augmentation passe mal. Mais bon, la gestion catastrophique des dossiers Louvigny-Vandières (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/vandieres-louvigny/) et ArcelorMittal (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/siderurgie-gandrange-florange-3/), pour ne citer qu’eux, ainsi que la reconversion économique et industrielle régionale de manière générale méritait bien une petite dose d’autosatisfaction. Lamentable.

Source : http://renedosiere.over-blog.com/.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×