manifestation

Les langues régionales de Lorraine mobilisent à Metz

Près de 200 personnes se sont rassemblées dans une ambiance bonne enfant samedi après-midi devant la préfecture de région à Metz, afin de défendre et de promouvoir les langues de Lorraine. Les manifestants arboraient des drapeaux lorrains et des chasubles Mir schwätzen Platt. Des membres et des dirigeants du Parti Lorrain étaient présents. Des rassemblements similaires ont eu lieu un peu partout en France.

Manifestation langues regionales metz 1 original 20151024

Drapeaux lorrains, chasubles en Platt et ambiance bonne enfant étaient au rendez-vous à Metz (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Rappelons que le Parti Lorrain attend que la France ratifie enfin la Charte européenne des langues régionales comme elle s’y est engagée. Nous exigeons également que les langues de Lorraine, en particulier le Lothringer Platt (Franciques Luxembourgeois, Mosellan et Rhénan) et le Vosgien, ne soient plus les parents pauvres des langues régionales en France. Celles-ci bénéficient en effet de moyens autrement plus conséquents que nos langues. Le Parti Lorrain demande enfin qu’un enseignement bilingue à parité horaire (français / Lothringer Platt) soit mis en place dans les écoles de Moselle germanophone.

Manifestation langues regionales metz 5 20151024

Manifestation pour la défense et la promotion des langues régionales de Lorraine

Le Parti Lorrain participera à la manifestation en faveur des langues régionales de Lorraine organisée ce samedi 24 octobre 2015 à 15 heures devant la préfecture de région à Metz, près de la Place de la Comédie.

Des rassemblements similaires auront lieu dans d’autres régions de France. Près de 24 000 personnes sont par exemple attendues à Montpellier.

Le Parti Lorrain attend que la France ratifie enfin la Charte européenne des langues régionales comme elle s’y est engagée. Nous exigeons également que les langues de Lorraine, en particulier le Lothringer Platt (Franciques Luxembourgeois, Mosellan et Rhénan) et le Vosgien, ne soient plus les parents pauvres des langues régionales en France. Celles-ci bénéficient en effet de moyens autrement plus conséquents que nos langues. Le Parti Lorrain demande enfin qu’un enseignement bilingue à parité horaire (français / Lothringer Platt) soit mis en place dans les écoles de Moselle germanophone.

Un verre de l’amitié sera proposé aux manifestants. Les cent premiers arrivés se verront également offrir un polo à manches longues avec l'inscription « Mir redden Platt » (Je parle le Platt) par les organisateurs.

***

Näkscht Samschdach, 24 Oktober 15 U vor der Préfectur én Metz (beim Théâter), laden ma Eich énn „Platt schwätzer" oda nét. Kommen manifestieren fo dass der Staat de Charte fo de Régionalsprochen  énnerschreiwt. 

En ganz Frankreich manifestieren de Leit, zum Beispill én Montpellier sénn ze 24 000.

Dia ach, kommen on opfern zwei Stonnen fo de Platt.

En klän Empfang éss gesorscht.

Nancy : une fête pour sauver la Lorraine de la fusion

Organisée par le Parti Lorrain (PL) pour la troisième fois, la Fête de la Lorraine et des Lorrains s’est dernièrement déroulée Place Saint-Epvre à Nancy. Initialement programmées la semaine du 5 janvier, les commémorations avaient en effet été reportées en raison des attentats du début d’année.

Fete de lorraine et des lorrains 2015

Les présidents de la FDA, du PL et du Mouvement Franche-Comté lors de la troisième édition de la Fête de la Lorraine et des Lorrains à Nancy (Crédits photo : Marielle et Christophe PREVOT-THOUVENIN)

Comme le veut désormais la tradition, une gerbe de fleurs a été déposée devant la statue équestre du Duc René II, vainqueur de la célèbre Bataille de Nancy le 5 janvier 1477. Un rassemblement contre la fusion de la Lorraine avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne a ensuite eu lieu. Le Parti Lorrain avait convié dans ce cadre les responsables de la Fédération Démocratique Alsacienne (FDA) et du Mouvement Franche-Comté. Ces trois organisations ont en effet signé une alliance stratégique début mars à Mulhouse pour s’opposer à la fusion illégitime de leur région respective. La manifestation s’est conclue par les discours des trois présidents réunis pour l’occasion.

Troisième édition de la Fête de la Lorraine et des Lorrains : pour dire NON à la fusion de la Lorraine

Après le succès des deux premières éditions, marquées notamment par la prestation de la compagnie de l’Alérion Médiéval en 2014, qui avait transporté les visiteurs dans l’ambiance de la Bataille de Nancy grâce à différentes manœuvres de piquiers et des démonstrations de combats à l’épée et de tirs d’arquebuses, la Fête de la Lorraine et des Lorrains revient :

Samedi 11 avril 2015 à 15h00, Place Saint-Epvre à Nancy.

Initialement prévue le samedi 10 janvier 2015, la Fête de la Lorraine et des Lorrains avait malheureusement dû être reprogrammée en raison des attentats du début de l’année.

La Fête nationale de la Lorraine, qui se déroule depuis plus de 500 ans, est l’une des plus anciennes « Fêtes nationales » du monde. Elle commémore avec force et émotion la victoire des Lorrains sur les troupes de Charles le Téméraire lors de la fameuse Bataille de Nancy, le 5 janvier 1477. Ce succès assura pendant des décennies l’indépendance et la prospérité de la Lorraine en Europe.

Depuis plusieurs années, le Parti Lorrain (PL) ressuscite la Fête de la Lorraine de manière festive et populaire.

Programme :

15h : Accueil du public et des participants

15h15 : Discours introductif du Président du Parti Lorrain pour rappeler le sens de la manifestation

15h30 : Dépôt d'une gerbe devant la statue équestre du Duc Réné II

15h35 : Discours du Président du Parti Lorrain sur la fusion de la Lorraine

15h45-16h15 : Discours des présidents de la Fédération Démocratique Alsacienne et du Mouvement Franche-Comté

16h15-17h15: Rassemblement anti-fusion et échange avec le public et les participants.

A noter que suite à la signature d’une alliance stratégique le mardi 10 mars 2015 à Mulhouse entre la Fédération Démocratique Alsacienne (FDA), le Mouvement Franche-Comté et le Parti Lorrain, les présidents de la FDA et du Mouvement Franche-Comté seront présents.

Tous unis contre la fusion !

Les cérémonies prendront cette année un caractère particulier, marqué par le contexte de la fusion annoncée de la Lorraine avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne. La troisième édition de la Fête de la Lorraine et des Lorrains sera en effet l’occasion pour les Lorrains d’exprimer leur rejet de cette fusion improvisée en catimini sur un coin de table de l’Elysée à Paris et synonyme de la disparition de notre région en tant qu’entité administrative.

Le Parti Lorrain demande donc aux Lorrains de s’unir pour dire NON à cette caricature de démocratie et de décentralisation.

Mouvement progressiste et démocratique créé en janvier 2010, le Parti Lorrain fonde ses idées sur le respect de la démocratie, du progrès et de l’Europe. Par le mot progrès, le PL a la volonté de faire avancer la société dans un idéal humaniste et de développement qui rejette toute forme de racisme et de xénophobie. Il entend impulser une réforme de l’Etat français jacobin vers une structure résolument moderne et fédérale. L’idée est de mettre l’échelon territorial au cœur de la prise de décisions. La Lorraine pourra de cette manière mettre en œuvre sa propre stratégie de développement économique.

Le PL à Hayange pour défendre la sidérurgie lorraine

L’appel à la « ville morte » lancé par Hayange a mobilisé 1 300 manifestants, dont des membres et des sympathisants du Parti Lorrain avec drapeaux et slogans, dans les rues de la cité. Les commerçants ont baissé leur rideau de 14 à 16 heures. Des poteaux métalliques de 3 mètres de haut supportant les trois lettres géantes « SOS » ont été installés au pied de la statue de la vierge qui domine Hayange (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/07/patrimoine-memoire-et-histoire-a-hayange/). Chaque soir, cet appel au secours est allumé, jusqu’à la remise en route du haut-fourneau. L’espace situé juste en face du portier Patural d’ArcelorMittal a par ailleurs été rebaptisé « Place de la résistance pour le maintien de la sidérurgie en Lorraine ». Un grand moment d’émotion. Près de 1 000 sidérurgistes, sur les 3 000 que compte le site, se retrouvent en effet au chômage partiel.

Depuis 1704, date à laquelle Jean-Martin Wendel acheta la forge d’Hayange, la vallée est passée par toutes les phases, de la splendeur  à la décadence. En 1968, il y avait plus de 10 000 sidérurgistes à l’usine de Florange. En quelques années, la population de la commune d’Hayange a vieilli et est passée de 22 000 habitants à moins de 16 000 aujourd’hui. Les jeunes vont désormais chercher du travail au Luxembourg.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×