Le Pen

Municipales : pourquoi le FN ne doit pas l’emporter à Forbach

Plus qu’un simple coup de tonnerre, une victoire du Front National (FN) aux élections municipales de Forbach serait une véritable catastrophe pour la ville. Trois raisons principales peuvent être avancées pour le démontrer.

La première réside dans la singularité géographique de Forbach, carrefour et porte ouverte sur l’Allemagne. L’arrivée de M. Philippot à la mairie de Forbach risquerait de compromettre les échanges transfrontaliers, sources de développement économique et culturel pour la ville mosellane. Déjà engluée dans un chômage de masse, il serait suicidaire pour le Bassin houiller de se priver de l’une de ses seules richesses et possibilités de redynamisation. Ce constat a d’ailleurs été relevé par Roland Theis, Secrétaire général de la CDU (Christlich Demokratische Union Deutschlands, Union chrétienne-démocrate d'Allemagne) du Land de Sarre, qui a qualifié le n°2 du parti lepéniste de « menteur germanophobe d’extrême droite », suite à des propos tenus par le candidat FN lors d’un débat sur Europe 1 (voir RL du 27/02/2014).

La seconde raison tient dans le personnage même de Philippot. Enarque parachuté par son parti pour conquérir la mairie d’une ville en difficulté qui s’interroge sur son avenir, l’image véhiculée par le Vice-président du FN s’oppose diamétralement à l’héritage et à la sueur des Gueules noires, autrement dit à la figure du mineur auquel la population Est-mosellane est si attachée. Cette dernière l’avait notamment encore démontré au cours de la polémique suscitée par le projet de remplacement d’un panneau touristique comportant le visage d’un mineur le long de l’A4.

Enfin, l’idéologie jacobine et centralisatrice du FN est inconciliable avec l’identité du Bassin houiller, ainsi qu’avec la défense et la promotion des langues régionales, passeports pour l’emploi vers la Sarre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×