vosgienne

De la gérontocratie vosgienne

Quinze voix pour, quinze voix contre. A 83 ans (non vous ne rêvez pas), Christian Poncelet a dernièrement été élu président du Conseil Général des Vosges pour la 12ème fois de suite de son histoire au bénéfice de l’âge. Prime étant accordée au doyen des candidats. Les négociations et tractations en coulisses ont une fois de plus pris le pas sur les options politiques et les choix d’avenir pour le département en ne faisant pas vaciller le monarque républicain du Sud de la Lorraine qui affichera 86 ans en 2014.

D’ici là, les Vosges navigueront à vue et sans majorité tant les divisons et les querelles incestines sont légions !

Le Parti Lorrain ne peut qu’exprimer son courroux devant une telle situation et face à cette dictature molle qu’est la République à la française. Cette expression prend tout son sens au regard de la situation économique et démographique catastrophique des Vosges. Aucune politique de développement du tourisme n’est y menée. Pourtant ce n’est pas le potentiel qui manque avec les stations de ski et le thermalisme pour faire de cette activité non délocalisable un facteur de richesses. Rien non plus en matière de nouvelles technologie et d’innovation ! Est-ce que Mister Poncelet sait au moins ce que c'est internet, la fibre optique, une "souris", une nanoparticule ???

Il n’y a que des intérêts personnels et partisans dans ce monde-là. C’est désespérant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×