visite

Visite estivale à la Butte de Mousson

Plusieurs membres du Parti Lorrain se sont retrouvés le samedi 13 juillet pour visiter la Butte de Mousson, située entre Metz et Nancy, accompagnés d’une guide bénévole de l’association des Amis du Vieux Mousson.

Après la projection d’un film retraçant l’histoire des lieux en mairie de Mousson, nous sommes partis à la découverte des vestiges du château et du bourg castral. A la fin de la visite, un chèque a été remis par le Président du Parti Lorrain, afin de soutenir la promotion et la valorisation du site.

Visite Mousson 2013

Le Parti Lorrain en visite sur la Butte de Mousson (Crédits photo : Parti Lorrain)

Le Château de Mousson, qui couronne la Butte témoin éponyme, domine les vallées de la Moselle et de la Seille à 382 mètres d’altitude. Sa situation exceptionnelle lui a permis de jouer un rôle majeur au cours des siècles passés. Sa position stratégique évidente lui assurait le contrôle de l’un des rares ponts construits sur la Moselle entre Metz et Nancy. D’ailleurs, la ville de Pont-à-Mousson se développe encore de nos jours autour de ce pont. Le minuscule village de Mousson, très bien entretenu et fleuri, est quant à lui blotti à l’ombre du château. 120 personnes y trouvent toujours refuge.

Le nom de « Mousson » puiserait son origine d’une déformation de « Mons Io », c'est-à-dire de « Mons Jovis » qui signifie « Mont de Jupiter ». « Mousson » pourrait également vouloir dire « Mont qui domine la Moselle », à l'image de « Mouzon », dans les Ardennes, qui signifie « Mont de Mosa », c'est à dire « Mont dominant la Meuse », la Moselle ou « Mosella » étant la petite Meuse. Cette interprétation est renforcée par l'existence de textes et de cartes du XIVème et du XVème siècle qui mentionnent « Pont-à-Moson » pour Pont-à-Mousson.

Le Château de Mousson fut jusqu'au XIIIème siècle le château-fort et la résidence des Comtes de Mousson. Il n’a malheureusement pas résisté aux outrages du temps, aux guerres et surtout au cardinal de Richelieu. Le XVIIème siècle lui fut en effet fatal. Symbole de l'esprit d'indépendance et de la résistance des Lorrains face au pouvoir royal français, le Château de Mousson constituait une entrave aux desseins centralisateurs de Louis XIII et de Richelieu. Si bien qu’en 1633, à l'instar de nombreux châteaux de la région et des fortifications de Nancy, la forteresse de Mousson fut détruite par les habitants des environs qui agirent sous la contrainte des troupes françaises. Les bombardements américains en 1944 et les bulldozers achevèrent le travail.

Ce qui reste des ruines de l’enceinte et du château témoigne pourtant encore de l’imposante masse qui s’imposait autrefois sur les vallées environnantes. Deux énormes tours couronnaient le sommet de la Butte, la Grosse Tour à l’Ouest en direction de Pont-à-Mousson et la Tour de la Grand’Salle. De forme carrée, elles étaient toutes deux couvertes d'un toit en forme de bulbe assez atypique dans l'architecture castrale médiévale. Elles étaient également percées de quelques étroites ouvertures verticales. L’ensemble du château présentait des tuiles plates provenant de la fameuse tuilerie d'Atton. Ces éléments de couverture bien spécifiques étaient indispensables pour faire face à la violence des vents qui soufflaient sur le haut plateau. Les appartements seigneuriaux se trouvaient sur le pourtour intérieur des murailles. Ils comportaient plusieurs salles d'apparat. Des ponts levis et de lourdes herses pouvaient interdire l’accès au château. Une maison de portier était à chaque fois située à proximité. La « Porte Haulte » était en plus flanquée de deux tours massives.

Le Château de Mousson est classé Monument Historique depuis 1932. On peut encore y observer des pans entiers des épaisses murailles de 10 mètres de haut et de 1,65 mètre de large, les vestiges de la chapelle castrale érigée au XIème siècle, ainsi que les ruines de l’ancienne chapelle des Templiers du XIIIème siècle. Diverses fortifications souterraines datant de 1914, l’église de l'Assomption, reconstruite après 1944 à l’emplacement d’une église romane, et la chapelle de Lumière complètent la visite.

Le Parti Lorrain remercie enfin l’association des Amis du Vieux Mousson pour son accueil.

Amitiés et passion à Rochonvillers

Des membres du Groupe BLE Lorraine et des représentants du Parti Lorrain ont visité pendant plus de deux heures l’Abris X1 de Rochonvillers samedi 21 juillet, à l’invitation de l’association « La Lorraine à travers les siècles ».

p1220740.jpg

Le Parti Lorrain en visite à l’Abris X1 de Rochonvillers (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Grâce à l’action de jeunes fenschois, ce poste de commandement de la Ligne Maginot (voir : http://blewebtv.e-monsite.com/pages/videos/ligne-maginot.html), perdu en pleine forêt de Rochonvillers, sort petit à petit de sa torpeur, après avoir été pillé. Un impressionnant et minutieux travail de restauration est entrepris depuis plusieurs mois pour réhabiliter cet ouvrage, qui était utilisé autrefois par deux sections d’infanterie, et le transformer en Musée dédié à la Seconde Guerre Mondiale en Lorraine. Cette entreprise titanesque est d’autant plus exemplaire qu’elle est réalisée par de jeunes gens passionnés d’histoire locale.

Au cours de cette visite, nous avons découvert la salle des filtres, la cuisine, les dortoirs, l’infirmerie et la salle des moteurs. Nous avons également aperçu la mascotte des lieux, à savoir un loir qui a pris ses quartiers dans le fort après y avoir hiberné. Comme la nature avait repris ses droits, le parvis de l’Abris X1, dit du Gros-Bois, a été dégagé et un chemin a été aménagé en vue de l’ouverture au public prévue le 2 septembre 2012. L’authenticité des lieux et la qualité des explications fournies devraient attirer plus d’un curieux sur le site.

Pour les passionnés de jeux de pistes et de chasse aux trésors, à noter qu’une géocache se trouve à proximité de l’ouvrage, non loin du sentier menant aux tourelles. Un petit coffret renferme divers objets et un livre d’or sous un tas de pierres.

Cette visite a permis de tisser des liens qui devraient permettre de créer des synergies en vue de collaborations futures.

Nous remercions chaleureusement les membres de l’association « La Lorraine à travers les siècles » pour leur disponibilité, leur accueil et leur gentillesse.

Plus de d’informations sur l’Abris X1 de Rochonvillers : http://abrix1lalorraineatraverslessiecles.e-monsite.com/.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×