renouveau

Bruno Caillé : pour le renouveau de la Meuse et la défense de l’environnement

Bruno Caillé sera le candidat du Parti Lorrain (PL) à travers le Mouvement 100 % dans la première circonscription de la Meuse pour les élections législatives de juin 2017. Le parti régionaliste l’a dernièrement présenté lors d’une conférence de presse organisée à Bar-le-Duc. Thomas Riboulet, son Président et lui-même futur candidat dans la seconde circonscription de la Moselle, est venu le soutenir pour l’occasion.

BC et TR Bar-le-Duc PL

Bruno Caillé et Thomas Riboulet à Bar-le-Duc (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Agé de 45 ans, Bruno Caillé se définit comme « un simple citoyen de Villotte-devant-Louppy, conseiller municipal de son village et non comme un « professionnel de la politique ». Reconnu pour son engagement local et son travail, le Président de l’association Mémoire de nos villages, qui a déjà participé aux élections régionales de décembre 2015 avec le PL, entend « proposer une autre forme de politique ». Le futur candidat milite en effet pour une représentativité de la diversité des opinions au sein de l’Assemblée Nationale et contre la confiscation du pouvoir par les partis traditionnels.

Homme de terrain, Bruno Caillé était auparavant chez les Verts. Il en est ressorti écœuré par les intérêts personnels et les jeux de pouvoir. C’est la raison pour laquelle il a rejoint le Parti Lorrain. Passionné d’histoire, de culture et de patrimoine, Bruno Caillé est attaché à la défense de notre région et de son identité. Il comptera donc placer sa campagne sous le signe du « renouveau meusien » en allant notamment davantage vers une société coopérative et solidaire et en encourageant la rénovation énergétique et qualitative de l’habitat rural et des bâtiments publics. « Je veux agir en responsabilité pour ne pas laisser comme seul avenir aux générations futures l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure qui condamnerait toute la région », clame-t-il. En effet, personne ne souhaite vivre au-dessus d’une poubelle radioactive. « Les citoyens ont le droit de s’exprimer et de choisir en toute transparence à travers un référendum ». Favorable à une autre politique énergétique, Bruno Caillé soutient également les initiatives et la recherche en faveur des nouvelles énergies. Sensible à la protection animale, le futur candidat PL souhaite de même agir d’un point de vue législatif par la création d’un passeport du propriétaire, afin de lutter contre les abandons en responsabilisant davantage certains propriétaires.

Par ailleurs, selon Bruno Caillé, « la Meuse dispose d’un formidable potentiel naturel et culturel. L’éco-tourisme pourrait ainsi être développé en favorisant les déplacements doux et en sauvegardant les lignes ferroviaire abandonnées par l’Etat français et la SNCF ». Le futur candidat régionaliste se dit également conscient des difficultés rencontrées par les agriculteurs depuis de trop nombreuses années.

Dans la continuité de sa participation aux dernières élections régionales où sa liste avait été créditée de 4,74 % des suffrages, le Parti Lorrain continue ainsi de s’installer, grâce à cette nouvelle candidature, dans le paysage politique lorrain. Soutenu par l’ensemble des forces écologiques et citoyennes à travers le Mouvement 100 %, le PL entend défendre les territoires lorrains à l’Assemblée Nationale en faisant voter des lois pour revenir aux régions historiques et pour apporter davantage de démocratie, de proximité et de transparence dans la vie politique française.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×